Supervisions – Foire aux questions

Besoin d’aide ? Voici déjà une liste des questions les plus fréquentes que nous posent les professionnels de l’aide à la jeunesse à propos de nos supervisions :

Qui peut profiter d’une supervision d’Atouts ?

N’importe quel travailleur d’un service de l’aide à la jeunesse peut solliciter une supervision auprès de notre service : services privés ou services publics.

Il peut s’agir d’une demande collective concernant le fonctionnement de votre équipe (crise, nouvel organigramme, nouvelle mission/nouvel agrément, questionnement des valeurs de l’institution, communication entre travailleurs…) ou concernant les situations des enfants/jeunes que vous accompagnez (analyses de cas, réflexion en vue de la rédaction des PEI, pistes d’intervention…). Que vous ayez un mandat ou non.

Et il peut s’agir également d’une demande individuelle, que vous soyez éducateur, assistant social, psychologue, personnel administratif ou technique ou même directeur d’un service de l’aide à la jeunesse.

 

     Toute l’équipe doit-elle participer à la supervision ou s’agit-il d’une supervision individuelle ?

Il peut s’agir des deux.

Lorsque la demande porte sur le collectif, il est souhaitable que l’ensemble des travailleurs soient présents : du personnel technique et administratif parfois jusqu’au directeur. Mais ces questions sont traitées au cours de l’analyse de demande que nous réalisons systématiquement avant d’entamer tout travail de supervision.

Lorsque la demande est individuelle, les questions liées aux modalités de cet accompagnement sont déterminées en accord avec la direction du travailleur car il en assure la prise en charge financière et/ou horaire. Les questions de contenu restent par contre entièrement confidentielles.

 

Qui assure les supervisions d’Atouts ?

Les différents superviseurs internes. Tous les travailleurs du centre de formation ont une pratique clinique et une expérience pertinente qui leur permet d’être sollicités pour accompagner de multiples questionnements.

Il se pourrait que nous sollicitions le renfort d’un superviseur externe selon l’angle spécifique souhaité ou selon des questions de disponibilités.

Lorsque deux demandes de supervisions se font simultanément par un même service, nous garantissons le cadre de chacune des demandes en proposant l’accompagnement de deux superviseurs différents (un pour la supervision collective, un autre pour la ou les supervisions individuelles). Quoi qu’il arrive, les questions de confidentialités sont toujours évoquées avec l’ensemble des parties concernées.

 

     Le superviseur ou la superviseuse sera-t-il/t-elle le/la même tout au long de la supervision ?

Nous sommes particulièrement attentifs à maintenir le cadre fixé lors de l’analyse de demande, y compris en terme de personne de référence. Donc oui.

Toutefois, il se peut qu’un changement soit souhaité ou souhaitable. Une discussion est alors possible entre le service concerné et la direction d’Atouts.be

Lorsqu’une modification dans le chef d’Atouts doit avoir lieu (maternité, absence prolongée …), nous veillons à faire plusieurs propositions dans la mesure du possible. Aucun changement ne se fait unilatéralement ou sans dialogue.

 

     Quel est le périmètre d’une supervision ? Peut-il changer en cours de route ?

L’analyse de demande sert à déterminer le périmètre souhaité par l’équipe et qui est envisageable par le superviseur. Nous veillons à rester centrer sur la demande qui avait été formulée par l’ensemble des travailleurs afin de ne pas trahir le cadre déterminé ensemble . Il n’est pas rare que celui-ci nous amène à questionner davantage que ce qui avait été envisagé voire qu’elle soit modifiée en cours de travail. Lorsque cela s’avère nécessaire, nous redéfinissons ensemble de nouveaux objectifs de travail.

 

     Combien coûte une supervision d’Atouts ?

Une supervision (individuelle ou collective) est un processus et le coût dépend donc de la longueur de celui-ci.

Les séances coutent 45€/h lorsque le superviseur est seul, et de 55€/h lorsque deux superviseurs sont mobilisés.

Si le superviseur doit se déplacer, il faut y ajouter la moitié des frais de déplacement depuis notre siège social : avenue Blonden 50 à 4000 Liège au tarif précisé par l’administration générale de l’aide à la jeunesse.

 

     Supervision : combien de temps dure-t-elle ? À quel rythme se suivent les séances ?

Une supervision (individuelle ou collective) est un processus dont la durée dépend des objectifs visés et de l’évolution des échanges. L’implication de l’ensemble des travailleurs est également une variable importante sur la longueur du processus.

Habituellement, les séances de supervision collective durent 3H et ont un rythme mensuel (hors vacances scolaires).

Nous établissons des conventions de supervision annuellement. Celles-ci sont donc renouvelables en fonction des besoins.

Globalement les supervisions durent 3 années mais il n’y a pas vraiment de norme. Nous souhaitons surtout vous accompagner selon vos besoins et selon nos possibilités.

Les supervisions individuelles peuvent durer entre 1H et 1H30 (à déterminer ensemble).

 

     Quelles sont les questions traitées lors d’une supervision d’Atouts ?

Les questions abordées en supervision ont pour point commun qu’elles doivent traiter du cadre professionnel du secteur de l’aide à la jeunesse. Mais elles peuvent porter sur de nombreux aspects. En voici quelques exemples :

  • Le fonctionnement de l’équipe
  • Le fonctionnement de l’institution
  • Les valeurs éducatives communes à l’ensemble des travailleurs
  • Une nouvelle ligne pédagogique
  • Une crise
  • Des difficultés de communication entre travailleurs
  • Des questions liées au type de management exercé
  • Des comportements problématiques chez un enfant
  • Des questions de compréhension du développement d’un jeune
  • Des questions liées au mandat pour un jeune
  • La mise en place des interventions spécifiques autour du groupe de jeunes
  • La gestion du collectif d’enfants en hébergement

     Le respect de la confidentialité des supervisions est-il de mise ?

Evidemment ! La supervision est une démarche qui ne peut se mettre en place que lorsque chacune des personnes présentes se sent suffisamment en sécurité pour s’exprimer librement.

Nous sommes soumis au secret professionnel tel que défini dans notre code de déontologie.

 

     Quelles sont les théories et quels sont les outils utilisés lors d’une supervision ?

Nous tentons de rester informés des nouvelles approches et de nous ouvrir aux théories pertinentes pour traiter les questions qui nous sont adressées. Celles -ci vont donc de l’approche systémique à la théorie de l’attachement, aux multiples théories sur le développement de l’enfant et du jeune et aux apports récents des neurosciences cognitives et affectives. Nous nous intéressons également aux théories en management mais nous tentons de les intégrer au cadre spécifique qu’est la mission de l’aide à la jeunesse. Aucun des formateurs/superviseurs d’Atouts n’est dogmatique ou ne voue de culte à une théorie en particulier. Etant donné que notre objectif est de vous accompagner et de cheminer avec vous vers une amélioration des prises en charge des enfants et des jeunes qui vous sont confiés ou qui se confient à vous, il est très important que nous gardions cette ouverture.

C’est pourquoi nous sommes toujours enthousiastes et continuons à nous informer et à nous former.

 

     Y-a-t-il un suivi entre les séances de supervision ? Et après la supervision ?

Entre les séances, nous sommes disponibles pour d’éventuelles questions mais nous estimons qu’il est difficile de maintenir le cadre proposé à l’ensemble des travailleurs supervisés lorsque nous sommes contactés par une seule personne. Nous avons pour habitude de demander que ce qui est échangé en séance reste en séance et ne soit pas discuté entre les séances.

Nous souhaitons vraiment maintenir une transparence sur le processus et voulons éviter tout fantasme d’alliance avec l’une ou l’autre personne (que ce soit la direction ou toute autre personne du groupe des travailleurs).

Après un processus de supervision, en fonction des objectifs fixés et des attentes formulées, nous tenons compte de l’évolution d’une équipe en supervision si nous sommes re-sollicités ultérieurement.

 

     Quelles sont les conditions de réussite d’une supervision ?

Etant donné qu’il s’agit d’un processus mettant en présence des personnalités, des objectifs, des histoires différentes et des enfants/jeunes très variés, nous ne pouvons définir de critères de réussite.

Toutefois, nous pouvons estimer qu’un processus de supervision peut mener à des réflexions intéressantes et pertinentes si l’ensemble des travailleurs qui y participent se sentent en sécurité dans le cadre fixé et accepte de se mobiliser par la remise en question de ses pratiques. Non pas que nous estimons que toutes les pratiques doivent être révisées mais nous pensons indispensable de rester ouvert au questionnement (ce qui nous paraît bien différent d’une remise en cause).

Il s’agit également d’une rencontre entre des travailleurs d’une part et un superviseur d’autre part, il est donc essentiel que chacune des parties prenne sa place et s’y sente pertinent.


Encore des questions ? N’hésitez pas à nous contacter !